Conseils pour l'école

Lorsque les difficultés ont un impact sur le fonctionnement scolaire, la phase de pré-diagnostic permet de déjà mettre en place et tester des aménagements en classe et à l’école, mais également dans les activités de groupe extrascolaires.


Conseils pour les activités extrascolaires

Une brochure à destination des animateurs extrascolaires est disponible sur le site www.tdah.be: cliquez ici.


Conseils pour l'école

Télécharger le guide des aménagements scolaires

Vous trouverez aussi d'autres conseils ci-dessous :

ABORDER LES PROBLÈMES DE CONCENTRATION

Une fois que l’on vous a bien expliqué la cause du problème de concentration de l'enfant, il est important de faire quelque chose pour y remédier.

  • Cherchez à établir de nombreux contacts avec l'enfant

En cherchant et en gardant continuellement le contact avec les enfants qui ont des problèmes de concentration, vous pouvez les aider à s'en tenir aux règles fixées.

Mettez l'enfant sur un banc à l'avant de la classe. Cherchez à établir régulièrement un contact oculaire avec l'enfant. Ne placez pas l'enfant près d'une fenêtre ou d'une porte mais à proximité de vous. De cette manière, l'enfant ne sera pas distrait par ce qui se passe dehors ou par quelqu'un qui rentre dans la classe. Vous pouvez aussi ainsi plus facilement parler à l'enfant sans que toute la classe ne l'entende.

Quand les enfants entrent en classe, vous pouvez, par exemple, aller vous placer à proximité de l'endroit où l'enfant pend son manteau. Votre présence peut avoir un effet préventif. Veillez aussi à ce qu'il soit clairement établi où les enfants doivent déposer leur manteau.

Dans un cercle de parole l'endroit où s'assied un enfant qui a des problèmes de concentration est important. Dans ce cadre, vous pouvez placer l'enfant juste en face de vous (mais pas si vous êtes vous-même énervé) et essayer, par le biais de contacts oculaires fréquents que l'enfant s'en tienne aux règles.

  • Donnez aussi aux enfants l'occasion de s’occuper de manière moins concentrée.

Les enfants qui ont des problèmes de concentration doivent parfois pouvoir relâcher leur attention. Alternez donc des périodes de concentration et des périodes pendant lesquelles l'enfant peut être moins concentré.

Il faut toutefois qu'il soit clairement établi quand une période de concentration commence et quand elle s'achève. Par exemple, à l'aide de petits panneaux: l'enfant peut avoir un petit panneau sur lequel il est écrit : « Chut, je travaille ». Quand le panneau est retiré, l'enfant est libre de faire une autre activité pendant ce laps de temps.

  • Améliorez la qualité de la tâche

Donnez aux enfants qui ont des problèmes de concentration une tâche ciblée. Donnez-lui plus de temps pour finir une tâche. Donnez des consignes claires, concrètes et courtes. Faites-lui répéter les consignes pour vérifier qu'il a bien tout compris.

Veillez à ce qu'il y ait peu d'éléments de distraction dans la classe. Veillez toutefois aussi à l'ambiance et à la sécurité dans la classe.

Pour ne pas faire travailler trop longtemps sur une même tâche les enfants qui ont des problèmes de concentration, vous pouvez diviser une tâche en plusieurs plus petites tâches. Vérifiez les tâches partielles au fur et à mesure et donnez immédiatement un feedback à l'enfant. À chaque petite réalisation, complimentez-le, donnez-lui des objectifs à court terme qui soient réalisables.

  • Donnez beaucoup de feedback, aussi bien sur le travail que sur la focalisation sur une tâche.

Pour les enfants qui ont des problèmes de concentration, il est important de recevoir régulièrement un feed-back sur leur travail. N'oubliez pas non plus de donner un feed-back sur la focalisation sur une tâche.

Ils oublient aussi souvent les consignes. Pour cette raison, il est important de régulièrement vérifier si l'enfant sait encore ce qu'il doit faire.

Apprenez à l'enfant à se contrôler lui-même pendant le travail. Pour cela, placez des autocollants ou de petites fiches sur le banc.

  • Utilisez un emploi du temps relativement rigide

Les enfants qui ont des problèmes de concentration ont besoin de régularité et de peu de distraction. Un emploi du temps clair qui se répète peut s'avérer très utile à ce niveau. Il peut s'agir d'un emploi du temps de la journée ou de la semaine, selon les capacités de l'enfant. Placez cet emploi du temps au tableau, ou faites-en un poster spécial par exemple (les enfants peuvent aussi le faire eux-mêmes). Dans cet emploi du temps, prévoyez des moments de repos clairs, par exemple à l'aide d'un drapeau ou d'un autre symbole.

ABORDER LES PROBLÈMES D’HYPERACTIVITÉ

En ce qui concerne les enfants hyperactifs, vous pouvez prendre des mesures à différents niveaux. Un enfant hyperactif dans une classe peut s'avérer relativement fatiguant pour l'enseignant. Il peut être intéressant de s'arranger avec un collègue pour que l'enfant puisse de temps en temps changer de groupe.

  • Possibilité de bouger
    • Ne placez pas l'enfant près d'une fenêtre ou d'une porte mais à proximité de vous. De cette manière, l'enfant ne sera pas distrait par ce qui se passe dehors ou par quelqu'un qui rentre dans la classe. Vous pouvez aussi ainsi plus facilement parler à l'enfant sans que toute la classe ne l'entende.
    • Autorisez régulièrement une activité motrice.
    • Convenez du moment où une agitation motrice est inappropriée ou non souhaitable et rappelez cet arrangement à l'enfant.
    • Laissez l'enfant suivre les cours assis sur un ballon pour répondre à son besoin de stimulation et lui permettre de mieux se concentrer.
    • Prévoyez suffisamment de latitude de mouvement entre les tables et les groupes.
    • Intégrez aussi des activités physiques dans l'emploi du temps.


  • Règles
    • Résumez les règles, fixez des règles claires (pas trop de règles) et utilisez les règles de manière cohérente.
    • Convenez d'arrangements sur ce qui se passera en cas de non-respect des règles.
    • Si des changements doivent intervenir au niveau de la routine quotidienne, annoncez-les suffisamment à l'avance.

ABORDER LES PROBLÈMES D’IMPULSIVITÉ

  • Préparez des situations libres en convenant à l'avance du comportement souhaité.
  • Dites surtout comment les choses doivent être et pas seulement comment elles ne doivent pas être.
  • N'attendez pas pour récompenser ou dénoncer un comportement non autorisé.
  • N'oubliez pas de faire de petits compliments, éventuellement non verbaux, quand tout va bien.
  • Définissez avec lui la manière dont vous pourrez lui demander son attention.  Aidez l'enfant à reconnaître les situations dans lesquelles on attend de lui un certain comportement et formulez-les avec des mots les plus concrets possible.

ABORDER LES AUTRES PROBLÈMES

  • Manque de motivation
    • Augmentez la fréquence des remarques positives encourageantes.
    • Repérez les comportements susceptibles de faire l'objet d'un compliment.
    • Posez des exigences claires en termes de durée de concentration sur une tâche.
    • Résumez de temps en temps ce qu'on attend de lui (consignes intermédiaires).
    • Recherchez le contact et échangez un regard de connivence.
    • Soyez attentif aux signes de fatigue ou de frustration ; la tâche était-elle trop difficile ou trop longue ?
    • Mettez des mots sur les émotions que vous percevez et donnez ainsi un signe de reconnaissance et de compréhension.
    • Convenez de comment et quand l'enfant peut exprimer son irritation et sa frustration.
  • Difficulté à travailler de manière autonome
    • Donnez plus de structure qu'habituellement.
    • Aidez l'enfant à se structurer lui-même.
    • Soutenez-le au niveau de la planification des activités en élaborant ensemble des fiches et des schémas de travail. Utilisez un agenda ou un emploi du temps.
    • Autorisez l'enfant à porter des écouteurs pendant les tâches autonomes.
    • Ne lui demandez pas des tâches complexes mais toujours une tâche à la fois.
    • Quand une tâche est effectuée, complimentez l'enfant.
    • Cherchez des moyens de compenser ses faiblesses, p. ex. en autorisant l'enfant à travailler avec un PC en cas de problèmes de motricité.
  • Difficulté au niveau du fonctionnement social
    • En cas de conflit, expliquez ce qui a dérapé pour qu'il puisse tirer des leçons de la situation. Il est souvent trop difficile pour lui de faire lui-même le point sur ce qui s'est passé.
    • Expliquez-lui ce que vous et les autres membres de la classe attendez de lui.
    • Faites un compliment à chaque interaction sociale réussie.
    • Avant la pause, planifiez avec qui l'enfant va jouer pendant la pause. Veillez à ce que d'autres le prennent en charge.
    • Structurez les situations libres avec l'enfant. Désignez un copain. 

Télécharger la fiche imprimable