La démarche de diagnostic

Selon les recommandations nationales et internationales, le diagnostic de TDA/H doit être réalisé au moyen d’une évaluation spécifique faite par un médecin spécialiste ou une équipe spécialisée de deuxième ou troisième ligne, de préférence par le biais d’une évaluation multidisciplinaire.

  • Le terme “multidisciplinaire” signifie que plusieurs spécialistes de disciplines différentes sont impliqués dans le diagnostic.
  • Un professionnel de première ligne ne peut pas établir un diagnostic de TDA/H.
  • On ne peut pas non plus poser ce diagnostic uniquement sur base d’un questionnaire, d’une échelle comportementale ou d’une observation.

Cet examen multidisciplinaire doit comporter :

  • Un entretien avec les parents et l'enfant
  • Une évaluation clinique et psychosociale complète dans laquelle une attention particulière doit être portée au comportement, l'impact de celui-ci et sa persistance dans les différents lieux de vie
  • Une anamnèse familiale et développementale de l’enfant
  • Une évaluation psychoaffective de l'enfant
  • Un inventaire des besoins, des comorbidités, des facteurs contextuels et de la santé physique de l'enfant
  • Une échelle d’évaluation du comportement à remplir par l’enseignant
  • L’opinion des intéressés (y compris celle de l’enfant ou de l’adolescent)

Les éléments suivants sont également fortement conseillés :

  • Une échelle d’évaluation du comportement à remplir par les parents
  • Un entretien avec l’enseignant de l’enfant 
  • Un examen neuropsychologique
  • Un examen médical approfondi (pour exclure d’autres causes)
  • Des examens complémentaires en fonction des difficultés de l'enfant (logopédie, psychomotricité, etc.)


Afin d’être le plus objectif possible, ces informations peuvent être complétées par d’autres sources d’informations telles que des vidéos, le carnet ONE, des rapports….


Un rapport écrit est rédigé à la fin de la phase diagnostique et contient au minimum les informations suivantes:

  • Le diagnostic et son degré de gravité: léger, modéré ou sévère.
  • Sa spécificité:


    • TDA/H de type inattention
    • TDA/H de type hyperactvité/impulsivité
    • TDA/H combiné.
  • Le professionnel de la santé proposera également un début de traitement
    • Premiers éléments de psycho-éducation : il est important que les parents puissent comprendre ce que le diagnostic signifie et ce qu’il implique concrètement pour son enfant.
    • Quelles sont les prochaines étapes ?
    • Où aller ?

Sachez que le traitement peut évoluer au cours du temps. Rappelez-vous également que, en tant que parents, vous pouvez toujours décider de passer à l’étape suivante ou de vous arrêter tout comme vous avez le droit de demander davantage d’aide si nécessaire.