Psychoéducation

La psychoéducation (ou information sur le trouble) est la première étape nécessaire après le diagnostic. 

Par qui?- Professionnel de deuxième ligne qui participe au diagnostic ou au traitement
- Centre PMS
Pour qui?- L’enfant/adolescent
- L'entourage (parents, enseignants, autres tiers importants)
Quand y recourir?Dans tous les cas quand un diagnostic de TDA/H est posé.
Objectifs?- Mieux comprendre et reconnaître les difficultés
- Mieux comprendre les facteurs déclencheurs et les modèles de comportement
- Lutter contre les idées fausses, ajuster les attentes à ce qui est possible
- Déculpabiliser sans toutefois déresponsabiliser
- Se sentir compris, soutenir l’estime de soi et la motivation de l’enfant
- Avoir les connaissances nécessaires au choix de la prise en charge
- Établir un contact avec l’école et améliorer la relation avec l’enseignant en lui expliquant les symptômes et en lui proposant des conseils appropriés
Procédure?En groupe (partage d'expériences, soutien mutuel, etc.) ou en individuel.

Généralement 1 séance (poursuite au cours des séances de prise en charge).

Contenu:
- Interroger les croyances et connaissances sur le TDA/H ;
- Donner des informations au sujet du TDA/H, des causes, des comorbidités et de l'évolution ;
- Expliquer les options de traitement ;
- Donner de la documentation ;
- Dispense de premiers conseils;
- Promouvoir un style de vie sain (alimentation, exercice, sommeil…).

Avec l’accord des parents ou du jeune:
- Information fournie aux enseignants (et aux camarades de classe). Notez que des séances collectives non individualisées peuvent permettre aux enseignants de comprendre le trouble, disposer des informations et conseils de base, échanger leur expérience sans mentionner de noms.
- Soutien et accompagnement individuel de l’enseignant par le centre PMS ou le thérapeute de l’enfant.
- Information fournie au médecin généraliste et conseils de suivi en cas de choix du traitement médicamenteux.
Liens utiles

Liste non exhaustive
Tous:
- Brochures de l’ASBL TDA/H Belgique : voir
- Site d’information et de soutien canadien : voir
- Brochure de la Fondation Roi Baudouin : voir
- Le petit guide des enfants atypiques : voir



Les enfants et les jeunes doivent recevoir une explication sur mesure pour qu'ils puissent mieux se comprendre et comprendre leur comportement. Ils doivent sentir qu'on leur donne une voix dès le départ dans la planification de la prise en charge et qu'ils peuvent également prendre la responsabilité d'un décours positif. 

Il est important de commencer par les points de vue qu'ont l'enfant, les parents, et l'enseignant par rapport au diagnostic de TDA/H afin d'éliminer immédiatement les malentendus et les préjugés potentiels.

  • Peuvent-ils se retrouver dans le diagnostic ?
  • Sont-ils soulagés ou le diagnostic est-il difficile à accepter ?
  • Qu'attendent-ils de la prise en charge ?

Le TDA/H doit être présenté comme un trouble dynamique. La gravité et la présentation des symptômes peuvent varier dans le temps et s'améliorer.

La psychoéducation n'est pas un événement ponctuel. À intervalles réguliers dans le traitement, en fonction de l'âge et / ou des problèmes qui surviennent, des informations supplémentaires peuvent être apportées.