Arbre décisionnel de prise en charge

  • Il n'est pas recommandé d'instaurer un traitement médicamenteux dans la prise en charge des enfants de moins de 6 ans. Si les mesures ci-dessous n'ont pas un effet suffisant, l'enfant doit être orienté vers la troisième ligne2. Il y est possible de proposer un traitement médicamenteux si nécessaire12.
  • Chez les enfants à partir de 6 ans (recommandation NICE, 5 ans) avec TDA/H léger sans problèmes de comportement, un entraînement parental est recommandé et en cas de TDA/H modéré à sévère sans problèmes de comportement, une médication.
  • Chez les enfants à partir de 6 ans (recommandation NICE 5 ans) avec TDA/H et problèmes de comportement, on mise d'abord fortement, dans le cas d'un TDA/H modéré à sévère, sur une approche comportementale via les parents et les enseignants. Si cela ne produit pas suffisamment d’effets, une médication peut s'y ajouter. Dans le cas d'un TDA/H sévère, il est préférable de miser immédiatement sur les deux. Dans le cas d’un TDA/H léger ou modéré, on commence d'abord par un traitement multimodal. Si cela n'a pas un effet suffisant, il est recommandé d’instaurer un traitement médicamenteux4,5.
  • Pour les enfants et les adolescents à partir de 6 ans présentant une forme sévère de TDA/H, le conseil est de travailler d'abord sur des ajustements de l'environnement en plus du traitement multimodal, et seulement ensuite d’entamer un traitement médicamenteux4,5.


  • Chez les adolescents (> 12 ans), une thérapie cognitive et comportementale est préconisée en cas de TDA/H léger et en cas de TDA/H modéré à sévère, une médication ou une thérapie cognitivo-comportementale.



6- 12 ans



> 12 ans